Les étriers, par là où tout commence… ou finit !

En ce début d’année, j’ai voulu vous faire un article autour des étriers. Et oui les étriers nous permettent de nous mettre à cheval mais sont aussi quelques fois les dernières choses que notre corps touche avant une chute. Ils sont nécessaires, utiles et très importants.

 

Alors comment bien choisir ses étriers ?

On a tous commencé par les étriers de club, les plus basiques qui soit, quelques fois sans semelles, quelques fois dépareillés, on y prêtait pas trop attention ni à eux ni aux aléas des selles.

Au fil du temps, on évolue, on sent mieux ce qui se passe sous notre selle et on apprend a utiliser ses jambes.

Et quelques fois au cours de nos séances nos chevilles nous font souffrir ou bien nos orteils, on se pose donc cette fatidique mais importante question : dois-je changer mes vieux et loyaux étriers ?

La réponse est oui, du moins si vous pratiquez l’équitation de manière régulière et plus ou moins intense.

 

En effet, le monde de l’étrier est très mystérieux.

Les étriers sont complémentaires de la selle, ils vont « faire » la position du pied, l’appui que l’on va pouvoir mettre dans la jambe et aussi la sécurité si l’on tombe.

Ils sont depuis quelques années en plein « boom ». On trouve de tout, des matières innovantes, techniques et très esthétiques. Alors comment trouver étriers à ses pieds ?

 

Tout d’abord interrogez vous sur l’utilisation que vous allez en faire.

Promenade ?

Équitation  loisir ?

Équitation  compétition ?

 

Après avoir définit ses besoins, il faut bien faire attention à 3 choses lors du choix de l’étrier :

-          La taille de l’étrier pour pouvoir se dégager le pied facilement lorsqu’il y a une chute. Souvent c’est indiqué en sellerie. La taille est en faite la distance qu’il y a entre les deux branches de l’étrier.

-          La taille du plancher, ne doit pas être trop petit et souvent un plancher large vous permettra d’améliorer votre appui sans que vos articulations n’en prennent trop.

-          La partie en boucle qui reliera l’étrier à l’étrivière doit être bien solide afin d’éviter les risques de casse.

 

Au niveau de la matière, c’est un choix très subjectif.

Vous perdez facilement vous étriers ? Privilégiez les étriers un peu plus « lourd ».

Vous chaussez souvent vos étriers « à fond » ? Optez pour un plancher large et une matière plus légère type alu ou composit.

Vous avez les pieds en « canard » ? Là aussi des étriers corrigent cette position que l’on essaie d’éviter notamment en dressage.

 

Blog-Cheval vous a préparé une petite sélection… (tout budget)

 

Les étriers en Y ou X

–> Corrige la position de la pointe de pied pour les « pieds en canards » , à noter que des semelles composées existent également.
Etriers X ou Y - Bog-cheval

 

Étriers de sécurité Sicuro

–> À mon sens bon étriers au niveau de la sécurité. Vous tombez l’élastique saute

–> L’élastique est juste un peu difficile à remetrre !

–> Prix abordable

B280055

 

Les étriers Awantec

–>  Étriers de dressage à mon sens.  Déjà utilisé, très agréable, le pied est maintenu dans une bonne position dans pour autant être bloqué.

–>  Quelqu’un parmi vous a-t-il déjà sauté avec ?

Etriers Awantec

 

Étriers en composit

–>  Plancher anti-dérapant

–>  Composit donc très léger

–>  La semelle se change en fonction de vos avis au niveau des couleurs

–>  Prix aux alentours de 25

Etriers en composit

 

Les étriers Sprenger Bow Balance

 

–>  Qu’on ne présente plus…

–>  Articulés pour accompagner les positions du cavalier.

–>  Je n’en ai jamais testé !

–>  Prix > 100 €

Etriers Bow Balance

 

Les étriers Jin UP : mon coup de cœur

–>  Plancher large (qui a réglé mes douleurs articulaires des chevilles)

–>  Léger, grâce aux « aération »

–>  Vraiment top ! Mais budget un peu plus conséquent… > 100€

–>  Dispo dans différentes couleurs, pour ma part je les ai en noir J

–>  Petit conseil : bien penser à les brosser après usage pour ôter la terre séchée qui empêchera le plancher d’être antidérapant.

 

Etrier Jin Stirrup Wildkart

 

Les free jump

–>  Plancher large

–>  Semelle inclinée

–>  Pour ma part je les ai déjà essayé et ce fut radical : moi qui ait d’ordinaire les pieds en canard hop j’étais dans une bonne position. Mais du coup un peu gênée ^^

–>  Personnalisable au niveau des couleurs

–>  Branche souple, qui laisse le pied sortir lors d’une chute

–>  Prix  > 150€

 

Etrier Free Jump

Pour le plaisir des  yeux. Les étriers Prestige que je trouve beaux mais pas très pratique le plancher comme ça je trouve qu’on glisse un peu dessus.

 

Etriers prestige

Et par curiosité les avez-vous déjà essayé ceux là ?

Étriers KVALL

–>  Que se passe-t-il lors d’une chute ?

–>  Est-ce agréable ?

Etrier KVAL

 

 

 

 

N’hésitez pas à partager vos choix et vos conseils.

 

Dans tous les cas, le plu facile est de les essayer si vos amis ont des modèles peut-être peuvent-ils vous les prêter le temps d’une séance ?

 

 

Un commentaire pour “Les étriers, par là où tout commence… ou finit !”

  1. Article très intéressant ! J’attends les commentaires avec impatience….

    Mon prof m’a dit qu’il valait mieux avec des étriers lourds en dressage. Comme j’avais déjà les étriers de sécurité Sicuro, c’est donc ceux-là que j’ai mis sur ma selle de dressage.
    Avec ma selle mixte, j’ai des étriers plus légers, en composit, et je trouve qu’ils sont très bien.

Laissez un commentaire